Débat entre l'Église Romaine et l'Église Luciférienne

L'Eglise institution - l'Eglise universelle. L'Église est dirigée par le Pape, sous la supervision d'archevêques, d'évêques et d'un clergé qui fonctionne selon une forme de gouvernement épiscopal. [Papauté/Infallibilité pontificale/Vatican]
Règles du forum
L'histoire diplomatique du Vatican commença au IVe siècle, mais les frontières de la puissance de la papauté ont évolué au fil du temps et des siècles. Les papes, dans leurs prérogatives de pouvoir temporel, ont dirigé une grande partie de la péninsule italienne, Rome comprise, durant un millénaire.
Répondre
Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Débat entre l'Église Romaine et l'Église Luciférienne

Ecrit le 27 janv. 2004 15:13

Message par Vonarburg »

Vers la fin du IV e siècle, la rupture entre les Lucifériens les plus radicaux et les catholiques jugés hérétiques devient définitive. L'importante baisse des effectifs lucifériens, dont le mouvement était perpétuellement diabolisé et marginalisé par Rome, s'est produite quelques années après le concile de Constantinople (381) qui confirmait le Symbole de Nicée. Les quatre principaux documents qui témoignent de l'existence et de la doctrine des Lucifériens remontent à la fin du IV e siècle.

L'histoire du schisme luciférien demeure inconnue du grand public. Lucifer de Cagliari et les Lucifériens se sont séparés de l'Eglise catholique après le concile d'Alexandrie de 362 (ce synode réunissait 20 évêques présidés par saint Athanase). Les Lucifériens enseignaient que les évêques ariens et les évêques catholiques qui avaient communié avec eux n'avaient plus le pouvoir de conférer l'Esprit saint. Privés du don spirituel, ils étaient indignes de l'épiscopat et de toutes fonctions sacerdotales. De ce fait, ils n'avaient plus le pouvoir d'administrer les sacrements. Ils étaient donc incapables d'ordonner des successeurs légitimes. Les laïcs baptisés par ces évêques hérétiques n'étaient admis dans l'Eglise catholicos luciférienne qu'à condition de recevoir l'Esprit saint par une nouvelle imposition des mains. Les évêques hérétiques devaient renoncer définitivement au sacerdoce pour être pardonnés.

Ce point essentiel concernant le don spirituel est le fondement du luciférianisme. Pour les Lucifériens, le péché fait perdre irrémédiablement le pouvoir sacerdotal à l'ecclésiastique qui le commet. C'est pourquoi les évêques et les prêtres sacrilèges qui avaient adhéré à l'arianisme (au concile de Rimini, ils étaient plus de 400) devaient être définitivement exclus du clergé catholique.

Selon les principes du luciférianisme, l'Eglise catholique a corrompu le don spirituel en conservant en son sein des centaines d'évêques hérétiques. Les ariens rejetaient la divinité de Jésus-Christ pour privilégier le culte d'Adonaï, «seul vrai Dieu». Déchus du pouvoir sacerdotal, ils étaient incapables d'ordonner validement des successeurs. La perte de l'Esprit saint, qui a privé les évêques de la plénitude du sacerdoce, explique la corruption et les dérives sectaires du clergé romain depuis la fin du IV e siècle. Le clergé romain professe la foi d'un symbole moyenâgeux (le Filioque remonte à l'époque carolingienne), que les Eglises orthodoxes jugent hérétique.

Quelle était la foi luciférienne ? Tout simplement la foi trinitaire du concile de Nicée de 325. Ce symbole est antérieur à celui de Constantinople (381).

Nous croyons en un Dieu, Père omnipotent, créateur de tout ce qui est visible et invisible. Et en notre Seigneur, Jésus Christ, le Fils de Dieu, l'unique né du Père, qui est de la substance du Père, Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, né, non créé, consubstantiel au Père, par qui toutes choses ont été faites, celles qui sont dans le ciel et sur la terre. Qui pour nous les hommes et pour notre salut est descendu, s'est incarné et s'est fait homme. Il a souffert, il est ressuscité le troisième jour, il est monté au ciel et il viendra juger les vivants et les morts. Et en l'Esprit saint.

Les lucifériens du IV e siècle croyaient à l'existence du démon et le voyaient oeuvrer au sein de l'Eglise catholique, semant le venin de l'hérésie et corrompant le clergé. A cette époque, l'esprit du mal était appelé le diable, Satan, Belial, Beelzebub, c'est-à-dire le Seigneur Mouche, mais jamais Lucifer. Après la mort de Lucifer de Cagliari, les principaux chefs du mouvement luciférien furent Grégoire d'Elvire (surnommé le Bétique) et Héraclidas d'Oxyrinque.

Les Lucifériens ont été accusés d'hérésie par les catholiques parce qu'ils croyaient que la nature de l'âme est charnelle et qu'elle est engendrée de la chair par transfusion. Reléguées dans la marginalité et diabolisées par une Eglise catholique qui devenait de plus en plus forte grâce au pouvoir de l'argent, seules quelques chapelles isolées ont persisté en Sardaigne, en Espagne et en Egypte durant le Haut moyen age.

Jean


Ecrit le 27 janv. 2004 15:15

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 18:07, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 11:29

Message par Vonarburg »

Voilà ma source principale :



JÉRÔME

Débat entre un luciférien et un orthodoxe

Marie-Laure Chaieb-Bourgueil

Traduction A. CANELLIS, Paris, Éd. du Cerf, coll. « Sources chrétiennes », n° 473, 2003. - (12,5x19,5), 240 p., 24,00 €.

Liens internet
http://www.esprit-et-vie.com/article.php3?id_article=652

Note : c'est une publicité du numéro en question avec un résumé.

amicalement, alfred.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:07

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 18:07, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 15:09

Message par Vonarburg »

Est-ce que tu sais lire ?

Il s'agit d'un dialogue fictif écrit par Jérôme mettant en scène « un disciple de Lucifer de Cagliari, Nicéen intransigeant, à l'origine d'un mouvement farouchement intégriste, résolu à ne jamais transiger avec les évêques ayant « pactisé » avec les ariens » et Jérôme « à peine caché derrière le personnage de l'orthodoxe ». C'est une façon de lutter contre la position de Luciférien.

Cependant, à la fin de l'article il est écrit que Jérôme situe le débat dans son contexte historique :

On soulignera, à ce propos, le grand soin apporté à l'introduction : non seulement elle situe le débat dans son contexte historique des soubresauts de la crise arienne, cinquante ans après le concile de Nicée, mais elle attire aussi l'attention sur les enjeux théologiques et sur l'art de Jérôme pour les argumenter.

amicalement, alfred.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 15:14

Message par Vonarburg »

Jean achète-le et tu découvriras que je n'ai fait que transcrire les éléments historiques donnés en introduction : c'est un fait que l'évêque Lucifer de Cagliari a réellement existé.

amicalement, alfred.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 16:25

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 18:07, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 20:14

Message par Vonarburg »

Je suis surpris d'apprendre que les Pères de l'Église ne t'intéresse pas puisque saint Jérôme est un Père de l'Église.

De plus, j'ai fait référence aux éditions du Cerf tenus par les domicains. Évidemment, tu peux trouver la même histoire de Mgr Cagliari au IVe siècle chez les historiens séculier mais j'ai préféré cité une source dominicaine puisque tu te dis catho.

Jérome utilise des personnages fictifs pour présenter une pensé non fictive : celle de Mgr Lucifer de Cagliari, ordonné validement.

amicalement, alfred.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 20:26

Message par Vonarburg »

Quelques sites où est fait mention de Mgr Lucifer de Cagliari


[...] Tous les évêques se soumirent, excepté Paulin de Trèves, fidèle à Athanase, comme l’avait été son prédécesseur Maximin.

Après le concile d’Arles, le pape Libère voulut réunir un nouveau concile. Mais les évêques ariens, soutenus par l’empereur, obtinrent une sentence d’exil contre trois évêques qui refusaient de condamner Athanase : Lucifer de Cagliari, Eusèbe de Verceil et Denis de Milan. De plus, ils firent campagne pour gagner des partisans. L’évêque d’Arles, Saturnin, s’était rallié aux ariens.

source http://pedagogie.ac-aix-marseille.fr/disciplines/francais/Latingrec/arles/Chretienne/ARLESCHRETIENNE.htm

En 362, saint Athanase s'efforça, au synode d'Alexandrie, de fondre les deux partis eustathien et mélécien en un seul et de faire reconnaître par tous les catholiques Mélèce comme évêque. — A cet effet, il fit députer à Antioche deux évêques, Astère et Eusèbe de Verceil. — Mais , pendant le voyage des deux légats, Lucifer de Cagliari promut à l'épiscopat le prêtre Paulin ; et dès lors on compta trois évêques à Antioche, deux catholiques et un arien. — Ce schisme, qui dura plusieurs années, causa un déluge d'injures, d'outrages, de rixes, de malédictions dont se chargeaient les divers partis. Pantin souscrivit au synode d'Alexandrie, dans lequel on admit à la communion Apollinaire de Laodicée, qui s'y était fait représenter par deux moines : ceux-ci donnèrent en son nom sa profession de foi, mais ils déguisèrent subitement ses erreurs. — Paulin mourut en 388 on 389.

http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/chrysostome/homt2/anatheme.htm

Pour la vie complète de Mgr Lucifer de Cagliari

http://www.luciferiens.net/downloads/vie_de_lucifer.doc

amicalement, alfred.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 21:52

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 18:07, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 22:13

Message par Vonarburg »

Jean, voici la vie de Mgr Lucifer Cagliari selon la Catholic Encyclopedia !!!

http://www.newadvent.org/cathen/09410b.htm

amicalement, alfred.

===============================
Lucifer of Cagliari

(LUCIFER CALARITANUS)

A bishop, who must have been born in the early years of the fourth century; died in 371. His birthplace and the circumstances of his youth are unknown. He first appears in ecclesiastical history, in full maturity of strength and abilities, in 354 when he was deputed by Pope Liberius, with the priest Pancratius and the deacon Hilary, to request the Emperor Constantius to convene a council, to deal with the accusations directed against St. Athanasius and his previous condemnation. This council was convened at Milan. Lucifer there defended the Bishop of Alexandria with much passion and in very violent language, thus furnishing the adversaries of the great Alexandrian with a pretext for resentment and further violence, and causing a new condemnation of Athanasius. Constantius, unaccustomed to independence on the part of the bishops, grievously maltreated Lucifer and his colleague, Eusebius of Vercelli. Both were exiled, Lucifer being sent to Germanica, in Syria, and thence to Eleutheropolis in Palestine; he was finally relegated to the Thebaid.

In the course of this exile Lucifer wrote an extremely virulent pamphlet entitled "Ad Constantium Augustum pro sancto Athanasio libri II", an eloquent defence of Catholic orthodoxy, but in such exaggerated language that it overshot the mark and injured the cause it was meant to serve. Lucifer boasted of his work, and Constantius, tyrant that he was, refrained from further revenge. After the death of Constantius, Julian allowed all the exiles to return to their cities. Lucifer went to Antioch, and at once meddled in the dissensions which divided the Catholic party. He prolonged and embittered them by consecrating a bishop who appeared to him capable of continuing the opposition to the bishop and party which he judged the weaker under the circumstances. Incapable of tact, he aggravated the dissenters, instead of dealing cautiously with them in order to win them, and displayed special severity towards those Catholics who had wavered in their adherence to the Nicene Creed. About this time a Council of Alexandria presided over by St. Athanasius decreed that Arians renouncing their heresy should be pardoned and that bishops who, by compulsion, had temporized with heretics should not be disturbed. Against this indulgence Lucifer protested, and went so far as to anathematize his former friend, Eusebius of Vercelli, who carried out the decrees of the Council of Alexandria. Seeing that his extreme opinions won partisans neither West nor East, he withdrew to Sardinia, resumed his see, and formed a small sect called the Luciferians. These sectaries pretended that all priests who had participated in Arianism should be deprived of their dignity, and that bishops who recognized the rights of even repentant heretics should be excommunicated. The Luciferians, being earnestly opposed, commissioned two priests, Marcellinus and Faustinus, to present a petition, the wellknown "Libellus precum", to the Emperor Theodosius, explaining their grievances and claiming protection. The emperor forbade further pursuit of them, and their schism seems not to have lasted beyond this first generation.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 22:17

Message par Vonarburg »

Le fameux discours de saint Jérôme contre les Lucifériens disponible ne anglais :

http://www.newadvent.org/fathers/3005.htm

amicalement, alfred.

P.S. Non je ne suis pas Luciférien... parce que cette Église n'existe plus depuis longtemps ayant succombé à la persécution de l'Église Romaine.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 22:22

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 18:08, modifié 1 fois.

F_M


Tirer plaisir de son existence n'est pas défendu par Dieu

Ecrit le 28 janv. 2004 22:59

Message par F_M »

Messieurs

il n'y pas de luciférien dans le monde cela est un fantasme chrétien
arrêté de broyé du blanc et vivez votre vie.Tirer plaisir de son existence n'est pas défendu par Dieu
des gars comme job vont vous dire le contraire, car il sont victime d'une maladie mentale cataloguée comme masochisme chronique. :lol:

F_M

job1966

[ Christianisme ]

Messages : 7
Enregistré le : 20 déc. 2003 22:56
Localisation : Canada

Un d...!!!!

Ecrit le 28 janv. 2004 23:52

Message par job1966 »

Tu es vraiment pas croyable F_M, il faut, être aveugle pour ne pas te voir arrivé avec tes skis dans le désert. JOB 8)
debats_sans_censures

[img]http://home.att.net/~froghair/art/bible/movie.gif[/img]Réfléchir et tempérée conduit vers la sagesse et l'hardiesse est mieux que l'incertitude,
car elle conduit à l'expression de notre foi en Dieu .

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité