L'Église Catholique est-elle chrétienne ?

L'Eglise institution - l'Eglise universelle. L'Église est dirigée par le Pape, sous la supervision d'archevêques, d'évêques et d'un clergé qui fonctionne selon une forme de gouvernement épiscopal. [Papauté/Infallibilité pontificale/Vatican]
Règles du forum
L'histoire diplomatique du Vatican commença au IVe siècle, mais les frontières de la puissance de la papauté ont évolué au fil du temps et des siècles. Les papes, dans leurs prérogatives de pouvoir temporel, ont dirigé une grande partie de la péninsule italienne, Rome comprise, durant un millénaire.
Répondre

L'enseignement de l'Église Catholique est-il conforme à la Bible ?

Oui
5
50%
Non
5
50%
 
Nombre total de votes : 10

Scripta

Avatar du membre

Messages : 2
Enregistré le : 03 janv. 2004 07:13

Ecrit le 28 janv. 2004 06:49

Message par Scripta »

SP & G !

Jean a écrit :Pour répondre a ta question Scripta, le Christ appartenait a quelle église ?


CHRIST n'appartenait qu'à CHRIST puisqu'il est sa propre Eglise. Et, selon les Saintes Ecritures, l'Eglise universelle est le corps de CHRIST.

Et si l'église est le corps du Christ, alors c'est quoi le problême d'avec le monde ? Le Christ p-e partout dans le monde.


Le problème avec le monde est que le monde représente une entité maléfique. Je ne parle pas du monde en tant qu'humanité mais du monde comme la sphère que les humains habitent et où agit un esprit maléfique.
Le CHRIST peut effectivement être partout dans le monde puisqu'il est omniprésent, mais l'Eglise du DIEU vivant n'est pas le monde. Il ne faut pas, à mon avis, confondre, église locale et Eglise de Jésus-CHRIST.

Puisque a la fin de ton texte tu affirme que l'importance c'est d'appartenir à Christ, je ne vois pas l'importance d'une Église de roche pour sont salut...


Non pas une église de roche (quoiqu'il fasse bien délimiter un cadre où les vrais adorateurs du Père pourraient se retrouver) mais de l'Eglise spirituelle, qui est l'ensemble des enfants de DIEU qui forment le CHRIST, et donc son Eglise. Car celui qui appartient à CHRIST est memebre du corps de CHRIST.

Bien à toi.
Au commencement était la Parole...

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 08:09

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:40, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 08:43

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:41, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 11:47

Message par Vonarburg »

Priea les saints

Le catéchisme encourage les fidèles à prier ceux qui, grâce à leurs bonnes oeuvres, sont déclarés "saints" par l'église.

" Les témoins qui nous ont précédés dans le Royaume, spécialement ceux que l'Eglise reconnaît comme "saints", participent à la tradition vivante de la prière, par le modèle de leur vie, par la transmission de leurs écrits et par leur prière aujourd'hui. Ils contemplent Dieu, ils Le louent et ne cessent pas de prendre soin de ceux qu'ils ont laissés sur la terre. En entrant <<dans la joie>> de leur Maître, ils ont été <<établis sur beaucoup.>> Leur intercession est leur plus haut service du dessein de Dieu. Nous pouvons et devons les prier d'intercéder pour nous et pour le monde entier." CEC #2683, p. 662

" L'intercession des saints; <<Etant en effet plus intimement liés avec le Christ, les habitants du ciel contribuent à affermir plus solidement l'Eglise en sainteté ... Ils ne cessent d'intercéder pour nous auprès du Père, offrant les mérites qu'ils ont acquis sur terre... Ainsi leur sollicitude fraternelle est du plus grand secours pour notre infirmité.>>" CEC #956, p. 252

Il nous faut commencer par définir le mot <<saint>>. D'après le catholicisme, c'est un membre d'un petit groupe d'élus qui, par leurs bonnes oeuvres durant leur vie, ont été désignés après leur mort :

" En canonisant certains fidèles, c'est-à-dire en proclamant solennellement que ces fidèles ont pratiqué héroïquement les vertus et vécu dans la fidélité à la grâce de Dieu, l'Eglise reconnaît la puissance de l'Esprit de sainteté qui est en elle et elle soutient l'espérance des fidèles en les leur donnant comme modèles et intercesseurs." CEC #828, p. 222

Selon les Ecritures, cependant, quiconque est né de nouveau par la foi en Christ est un saint. Paul écrit à tous les saints (chrétiens) de Philippe :
" Paul et Timothée, serviteurs de Jésus-Christ, à tous les saints en Jésus-Christ qui sont à Philippe " Philippiens 1.1

Beaucoup d'autres versets expriment la même vérité :
" A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ " Éphésiens 3.8

" Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. " Jude 1.3

" Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'oeuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ. " Éphésiens 4.11-12

(voir aussi Actes 9.13, 9.32, 9.41, 26.10 ; Romains 8.27, 12.13, 15.25, 15.26, 15.31, 16.2, 16.5 ; 1 Corinthiens 6.1, 2 Corinthiens 1.1, Éphésiens 1.1 ... et encore des dizaines d'autres références)

Pourquoi cette doctrine ?

Pour résumer, l'église catholique a écarté la définition scripturale d'un saint et en a conçu une nouvelle. Elle a ensuite demandé aux fidèles de prier ses "saints". Mais pourquoi donc prier quelqu'un d'autre que le Dieu de l'univers, qui est dans les cieux, attentif à nos prières et désireux d'y répondre ?

Les saints sont-ils des intercesseurs ?

Ces "saints" sont supposés ne pas cesser " d'intercéder pour nous auprès du Père "... Mais nous avons déjà vu que Jésus est le seul intercesseur (voir chapitre 19). Suggérer qu'il puisse en être autrement ne relève que de la tradition humaine. Voici un autre extrait du catéchisme concernant les saints :

" Car tout comme la communion entre les chrétiens de la terre nous approche de plus près du Christ, ainsi la communauté avec les saints nous unit au Christ ... " CEC #957, p. 252

Selon l'église catholique, prier les saints rapproche les fidèles de Christ. Hélas, vous ne trouverez cette doctrine nulle part dans les Ecritures. Ce n'est qu'une autre tradition des hommes que ni Jésus ni la Bible n'ont jamais enseigné. En fait, cette communion avec des morts ressemble étrangement à de la nécromancie, pratique sévèrement condamnée par la Parole de Dieu (voir Deutéronome 18.10-12).

La question à laquelle vous devez répondre est la suivante : Pourquoi l'église catholique préfère-t-elle que vous adressiez vos prières à des morts, plutôt qu'au Dieu vivant, tout-puissant et prêt à y répondre ?

Gardez bien en tête le fait que, si ces traditions sont fausses, vos prières aux "saints" ne valent pas plus que du bavardage inutile. Au lieu de cela, si vous priez Dieu, vous pouvez compter sur de merveilleuses promesses bibliques :

" Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d'obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins." Hébreux 4.16

amicalement, alfred

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 11:49

Message par Vonarburg »

La virginité perpétuelle de Marie

Le catéchisme enseigne que Marie est restée vierge durant toute sa vie :
"Marie << est restée vierge en concevant son Fils, vierge en l'enfantant, vierge en le portant, vierge en le nourrissant de son sein, vierge toujours >>" CEC #510, p. 136

"... a conduit l'Eglise à confesser la virginité réelle et perpétuelle de Marie. ... La liturgie de l'Eglise célèbre Marie comme la Aeiparthenos, << toujours vierge >>" CEC #499, p.134

Soit Marie est restée vierge, soit elle ne l'est pas restée. La position que vous prendrez dépend de ce que VOUS croyez... la tradition des hommes ou la Parole de Dieu.

La Bible enseigne qu'après avoir donné naissance à Jésus, Marie porta d'autres enfants :
" N'est-ce pas le fils du charpentier ? n'est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ?" Matthieu 13.55

" N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, de Joses, de Jude et de Simon ? et ses soeurs ne sont-elles pas ici parmi nous ? " Marc 6.3 L'apôtre Paul écrit :

" Mais je ne vis aucun autre des apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur." Galates 1.19

Ces versets contredisent si clairement la doctrine catholique que le catéchisme fournit une explication :
"L'Eglise a toujours compris ces passages comme ne désignant pas d'autres enfants de la Vierge Marie : en effet, Jacques et Joseph, <<frères de Jésus>> sont les fils d'une Marie disciple du Christ ..." CEC #500, p. 135

Une autre Marie ? Pourquoi tortre ainsi les Ecritures ? Ces versets se réfèrent clairement à Marie, la mère de Jésus. Pourquoi donc l'église catholique trompe-t-elle ainsi ses membres ?

Est-ce pour répandre l'image d'une Marie, créature divine, qui serait au-dessus des contingences de relations normales avec Joseph, dans le cadre de leur mariage ?

Est-ce pour rapprocher Marie des prêtres et des nonnes, qui mènent une vie de célibataires ?

C'est à vous d'apporter les réponses à ces questions.

Le lien avec le paganisme

Pourquoi donc ériger Marie dans cet état de perpétuelle virginité ?
Bien que ce soit au delà des buts de ce livre, il faut noter l'étonnante ressemblance entre la Marie de l'église catholique et les déesses païennes qui étaient vénérées à l'époque de l'Ancien Testament. N'est-il pas déconcertant pour tout catholique que la Marie de leur religion ressemble plus à une déesse païenne qu'à la Marie de la Bible ?

Marie était-elle cette vierge perpétuelle ou ne l'était-elle pas ? Votre choix est, encore et toujours le même : accepter la tradition des hommes et rejeter la Parole de Dieu... ou bien croire en ce que Dieu dit par Sa Parole...
" Le fondement de ta parole est la vérité, et toutes les lois de ta justice sont éternelles." Psaume 119.160

amicalement, alfred.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 11:52

Message par Vonarburg »

Priez Marie à la place de Dieu

Beaucoup de catholiques prient de manière fervente la vierge Marie, croyant qu'elle est la médiatrice qui intercède de leur part auprès du Père :
"C'est pourquoi la bienheureuse Vierge Marie est invoquée dans l'Eglise sous les titres d'avocate, d'auxiliatrice, de secourable, de médiatrice." CEC #969, p. 255

Quatre titres spécifiques sont attribués à Marie. Remplit-elle ces rôles ? Regardons donc chacun d'entre eux :

Avocate

La croyance en une Marie avocate auprès du Père est une autre tradition humaine, non supportée par les Ecritures. De plus, la Bible défie la doctrine catholique en déclarant que Jésus, et non Marie, est le seul avocat :
" ... Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste." 1 Jean 2.1

Auxiliatrice

Ceci est encore une tradition humaine. La Bible ne qualifie personne d'auxiliatrice, pas même Marie

Secourable

Une fois encore, la Bible contredit le catholicisme en déclarant que Jésus, et non pas Marie, est le seul être 'supernaturel' secourable :

" Voici, Dieu est mon secours, ..." Psaume 54.4

"C'est donc avec assurance que nous pouvons dire : Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien ; Que peut me faire un homme ?" Hébreux 13.6

" Le malheur atteint souvent le juste, Mais l'Éternel l'en délivre toujours." Psaume 34.19

Nulle part dans la Parole de Dieu Marie n'est qualifiée de secourable...

Médiatrice

La Bible n'élève jamais Marie à la position de médiatrice, mais elle présente Jésus comme le seul et unique médiateur :

" Car il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ homme," 1 Timothée 2.5

" Et c'est pour cela qu'il [Christ] est le médiateur d'une nouvelle alliance ..." Hébreux 9.15

Intercesseur

La fonction de médiateur et d'avocat consiste à intercéder pour les autres. La tradition catholique assigne cette charge à Marie, alors que la Parole de Dieu désigne le Seigneur Jésus-Christ comme le seul intercesseur :

" Car Christ n'est pas entré dans un sanctuaire fait de main d'homme, ... mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu." Hébreux 9.24

" C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur." Hébreux 7.25

Les Ecritures ne peuvent être plus claires quant à l'identité du véritable intercesseur :

" Qui les condamnera ? Christ est mort ; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède pour nous !" Romains 8.34

" et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints." Romains 8.27

La Bible révèle que quiconque accède au Père doit passer par le Fils :
" car par lui [Jésus] nous avons les uns et les autres accès auprès du Père, dans un même Esprit." Éphésiens 2.18

" selon le dessein éternel qu'il a mis à exécution par Jésus-Christ notre Seigneur, en qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance." Éphésiens 3.11-12

Marie n'est jamais mentionnée en tant qu'intercesseur.

Jésus à nouveau abaissé

La Bible est très claire. Jésus est le seul avocat, secourable, médiateur et intercesseur auprès du Père. Pourtant, la tradition catholique lui vole ces quatre titres et les attribue à Marie ... Pourquoi ?

Pourquoi Jésus est-Il abaissé à chaque occasion ? Pourquoi le catholicisme est-il déterminé à enlever à Jésus tous les attributs que la Bible lui donne pour les remettre à quelqu'un d'autre ?

Si Marie doit être élevée, pourquoi certains personnages de la Bible comme l'apôtre Paul déclarent-ils :
" Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié." 1 Corinthiens 2.2

Maintenant vous connaissez les positions de la Bible et de la tradition catholique. Allez-vous rejeter la Parole de Dieu et rendre gloire à Marie ? Ou bien rejetterez-vous la tradition des hommes et donnerez-vous gloire à Jésus-Christ ?

" Mais maintenant il a obtenu un ministère d'autant supérieur qu'il est le médiateur d'une alliance plus excellente, qui a été établie sur de meilleures promesses." Hébreux 8.6

amicalement, alfred.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 11:55

Message par Vonarburg »

La messe

S'il faut en croire le catéchisme, chaque fois qu'une messe est célébrée, l'oeuvre de Christ sur la croix est rendue présente et l'oeuvre de rédemption est accomplie :
"Dans ce divin sacrifice qui s'accomplit à la messe, ce même Christ, qui s'est offert Lui-même une fois de manière sanglante sur l'autel de la Croix, est contenu et immolé de manière non sanglante." CEC #1367, p. 357

"Quand l'Eglise célèbre l'eucharistie, elle fait mémoire de la Pâque du Christ et celle-ci devient présente : le sacrifice que le Christ a offert une fois pour toutes sur la Croix demeure toujours actuel : <<Toutes les fois que le sacrifice de la Croix par lequel le Christ notre Pâque a été immolé se célèbre sur l'autel, l'oeuvre de notre rédemption s'opère.>>" CEC #1364, p. 356

Cependant, la Bible révèle que l'oeuvre de rédemption a été accomplie une fois pour toutes quand Jésus est mort sur la croix :
" ... il a paru une seule fois pour abolir le péché par son sacrifice." Hébreux 9.26

" C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. " Hébreux 10.10

Quand Jésus versa Son sang, cet acte unique a racheté la vie éternelle de tous ceux qui placeraient leur foi et leur confiance uniquement en Christ.

"et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non avec le sang des boucs et des veaux, mais avec son propre sang, ayant obtenu une rédemption éternelle." Hébreux 9.12

La Bible insiste bien sur le fait que ce sacrifice ne doit pas être renouvelé journellement :

"Il nous convenait, en effet, d'avoir un souverain sacrificateur comme lui [Jésus], saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, qui n'a pas besoin, comme les souverains sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car ceci, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même." Hébreux 7.27

Néanmoins, le catéchisme est inflexible à ce sujet :
" En effet, chaque fois qu'est célébré ce mystère, <<l'oeuvre de notre rédemption s'opère>>." Article #1405, p. 368

La Bible affirme pourtant que la mort du Christ est un événement qui a eu lieu une seule fois :

" de même Christ, qui s'est offert une seule fois pour porter les péchés ..." Hébreux 9.28

" lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu " Hébreux 10.12

Jésus a fait tout ce qui est nécessaire pour le salut des hommes quand Il est mort à la croix. Aucune oeuvre supplémentaire n'est (et n'a jamais été) nécessaire.

Qui est mis en avant ?

Quand le catéchisme prétend que l'église catholique joue un rôle dans l'oeuvre de rédemption de Christ, elle Lui en vole la gloire qu'Il est pourtant le seul à mériter pour l'oeuvre accomplie au calvaire.

Selon la Parole de Dieu, Christ a tout accompli, une fois pour toutes. Sa mort a été un acte divin, le plus merveilleux sacrifice qui ait jamais eu lieu. Il a eu lieu une seule fois, et ne sera jamais répété. Malgré tout, le catéchisme insiste encore :

" Le sacrifice du Christ et le sacrifice de l'Eucharistie sont un unique sacrifice." CEC #1367, p.357

Avec toute la douceur possible, il faut bien dire que cette déclaration est un sacrilège. Suggérer qu'un prêtre, observant un rituel religieux, prend part à la mort que Jésus a connu est un blasphème.

Associer les rituels de l'église catholique à l'oeuvre de Christ à la croix est ridicule. L'église catholique n'a joué aucun rôle dans l'oeuvre qui a permis la rédemption et elle n'en est aucunement responsable.

Une fois encore, le catholicisme essaye de contraindre Christ à partager Sa gloire avec l'église catholique, tandis que la Bible montre que Jésus seul mérite cette gloire.

Où placerez-vous votre confiance ? Dans la Parole de Dieu ... ou dans la tradition et les enseignements de l'église catholique ?
" Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l'Esprit " 1 Pierre 3.18

amicalement, alfred

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:26

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:41, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:28

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:42, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:31

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:42, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:32

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:42, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:38

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:43, modifié 1 fois.

Jean


Ecrit le 28 janv. 2004 13:45

Message par Jean »

:lol:
Modifié en dernier par Jean le 05 août 2004 17:43, modifié 1 fois.

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 15:35

Message par Vonarburg »

Jean :
Les morts demeurent en communion avec les vivants sur terre.

Alfred :
Pourquoi s'adresser à des morts quand on peut prier le Dieu Vivant ! Rendre un culte aux saints c'est dévaloriser Dieu en faisant des saints des dieux!

Jean :
2 Mc 12:43-46, on peut lire : «c’est une sainte et brillante pensée que de prier pour les morts pour qu’ils puissent être sauvés de leur péché»

Alfred :
Les livres des Maccabés ne sont pas reconnu par les Juifs et les Réformés comme étant inspiré. Hors, il n'existe aucun verset permettant de validé la fausse doctrine du purgatoire en dehors de ses livres.

De plus, nos péchés sont pardonnés avant même de les avoir commis puisque Jésus a porté sur la croix tous les péchés passés, présents et à venir.

Jean :
«Dès lors, frères, tenez bon, gardez fermement les traditions que vous avez apprises de nous, de vive voix ou par lettre.» Bible de Jérusalem

Alfred :
Jean utilise ce verset afin d'affirmer que les humains doivent suivent les traditions humaines. Hors, il s'agit d'un verset truqué :

2 Thess. 2:14-15 14 C’est à quoi il vous a appelés par notre Evangile, pour que vous possédiez la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ. 15 Ainsi donc, frères, demeurez fermes, et retenez les instructions que vous avez reçues, soit par notre parole, soit par notre lettre. (Traduction Louis Segond sur le texte minoritaire reconnu comme meilleur que le texte reçu selon Jean).

Ainsi, le véritable mot est "instruction" et non "tradition". Le verset 14 enseigne que les instructions en question ne sont pas autre chose que l'Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ. Évangile contenu tout entier dans les textes du Nouveau Testament. Rien est à chercher à l'extérieur de la Bible. En effet, Jean omet ce verset lorsqu'il cite les versets utilisés pour défendre l'idée réformée de Sola Scriptura :

" Ces Juifs avaient des sentiments plus nobles que ceux de Thessalonique ; ils reçurent la parole avec beaucoup d'empressement, et ils examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact. " (Actes 17.11)

Alfred :
De plus, Jean ne réfère pas aux Écritures pour défendre ses points de vue mais dans des traditions humaines :

Origène, Athanase, Cyprien, Iréné et autres humains faillibles.

À qui faites-vous confiance ? Aux Écritures de Dieu ou en des enseignements humains ?

Vonarburg

[ Christianisme ]
Avatar du membre

Messages : 36
Enregistré le : 02 sept. 2003 12:35
Localisation : chrétien

Ecrit le 28 janv. 2004 15:39

Message par Vonarburg »

Le Pape : infaillible

Selon la doctrine catholique, le Pape est infaillible en matière de doctrine, foi et morale.

"Pour maintenir l'Eglise dans la pureté de la foi transmise par les apôtres, le Christ a voulu conférer à son Eglise une participation à sa propre infaillibilité, Lui qui est la Vérité. Par le <<sens surnaturel de la foi>>, le peuple de Dieu <<s'attache indéfectiblement à la foi>>, sous la conduite du Magistère vivant de l'Eglise." CEC #885, p.238

Le catéchisme réaffirme la même croyance de la façon suivante :
"De cette infaillibilité, le Pontife Romain, chef du collège des évêques, jouit du fait même de sa charge quand, en tant que pasteur et docteur suprême de tous les fidèles, et chargé de confirmer ses frères dans la foi, il proclame, par un acte définitif, un point de doctrine touchant la foi et les moeurs..." CEC #891, p. 238

Malheureusement, cette doctrine n'est rien d'autre qu'une nouvelle tradition humaine, qui contredit les Ecritures. La Bible déclare que tout le monde est pécheur. Personne n'est parfait, personne n'est infaillible en quoi que ce soit :
"Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" Romains 3.23

"selon qu'il est écrit: Il n'y a point de juste, pas même un seul" Romains 3.10

Notez bien que vous n'avez pas lu "personne, sauf le pape."

Jésus est la seule personne infaillible qui ait jamais vécu sur Terre :
"Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu." 2 Corinthiens 5.21

Ainsi, les catholiques font du pape la 2e personne de la Trinité. Pour eux, le pape c'est le Christ ! Ce n'est pas pour rien qu'il lui donne le nom de Dieu : Saint Père

Y a-t-il d'autres catholiques infaillibles ?

Le catéchisme va même plus loin en affirmant que les responsables catholiques ont également atteint cet état d'infaillibilité :
"La charge pastorale du Magistère est ainsi ordonnée à veiller à ce que le Peuple de Dieu demeure dans la vérité qui libère. Pour accomplir ce service, le Christ a doté les pasteurs du charisme d'infaillibilité en matière de foi et de moeurs." CEC #890, p. 238

"L'infaillibilité du Magistère des pasteurs s'étend à tous les éléments de doctrine y compris morale sans lesquels les vérités salutaires de la foi ne peuvent être gardées, exposées ou observées." CEC #2051, p. 514

Il faut bien comprendre que Dieu n'a pas déclaré ces personnes infaillibles ... ce sont d'autres hommes, pécheurs, qui l'ont fait.

Les Ecritures abondent en histoires d'hommes pécheurs. Même ceux que Dieu a utilisé l'étaient. Dieu a parlé du roi David comme étant un "homme selon mon cœur" (Actes 13.22), et pourtant David était meurtrier et adultère, pour ne s'en tenir qu'à ces deux péchés.

L'apôtre Paul et tous les autres apôtres étaient pécheurs. Paul dit de lui-même :
"A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d'annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ" Éphésiens 3.8

Personne n'est infaillible selon les Ecritures, sauf Jésus.

Quelques questions complémentaires

Non contente de violer les Ecritures, cette doctrine soulève d'autres questions importantes auxquelles vous vous devez de répondre :

* Quand le Pape et les autres responsables catholiques, qui prétendent être infaillibles, sont en désaccord avec la Parole de Dieu, donc c'est que Dieu a tord ! Etes-vous prêt à croire cela ?
* Pourquoi l'église catholique veut-elle vous faire croire que le pape et les autres responsables catholiques sont infaillibles en matière de doctrine ? Ne serait ce pas pour lier et contraindre encore davantage ses membres à l'obéissance ?
* Comment se fait-il que des hommes faillibles ont l'autorité d'en déclarer d'autres infaillibles ?
* Pourquoi l'église catholique refuse-t-elle d'honorer Jésus-Christ en le reconnaissant comme le seul infaillible, tel que les Saintes Ecritures nous l'enseignent ?

Voilà une autre tradition humaine qui soulève beaucoup de questions.
Je vous en prie, n'acceptez pas aveuglément cette doctrine catholique comme une vérité. Examinez la Parole de Dieu pour répondre à ces questions et décidez dans votre cœur :

"... après avoir été élevé à la perfection, [Jésus] est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel." Hébreux 5.9

amicalement ,alfred

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité