La régulation des naissances

Forum: Discutions libre
Forum de dialogues libre, espace détente et blague.
Répondre
LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 29 sept. 2004 18:35

Message par LumendeLumine »

De quoi parlons nous ?je suis un peu perdu....

De contraception ou d'avortement ?
À peu près des deux....

Elle ne peut pas mettre fin à la pauvreté,mais elle peut l'atténuer ,c'est déjà pas mal non?

Atténuer la pauvreté comme tel non, mais je sais que ce n'est pas ça que tu voulais dire. Tu veux dire atténuer les effets.
Le seul problème que la contracetion pourrait résoudre serait les naissances non désirées. Probablement pas l'expansion démographique parce que les gens des pays pauvres ont une mentalité beaucoup moins égocentrique que la nôtre, et valorisent bien plus que nous les grosses familles. Donnez-leur le contraceptif, ils continueront à avoir des familles de 8 enfants. Peut-être seulement 5 ou 6 à cause du manque de ressources. Mais croyez-moi, ils n'ont pas comme idéal d'avoir les deux parents avocats pour nourrir 2 enfants comme nous. Même dans les pays qui font toute la propagande pour la pilule et qui vendent ça comme des petits pains chauds, où il y a un centre d'avortement tous les coins de rue, (comme ici), les familles les mieux nanties ont généralement un ou deux enfants, rarement trois, alors que c'est dans les quartiers pauvres qu'on retrouve les familles nombreuses. Et ce ne sont pas des enfants "non-désirés" ou "jetables".

Vous voulez moins de gens dans les pays pauvres? Rendez-les riches, croyez-moi, il n'y a pas d'autre façon. Les naissances non désirées sont souvent le résultat d'un manque de communication entre les parents, de viols, de l'influence du milieu, surtout donc des conditions sociales. Et les conditions sociales sont mauvaises. Donnez-leur le contraceptif, les relations conjugales ne s'en trouveront pas mieux et même pire, les viols continueront et même en pire, l'expansion démographique continuera strictement au même rythme.
Et on a même pas parlé de la moralité du contraceptif et de l'avortement! Qu'on commence à montrer tout le mal insidieux que renferment ces pratique, et vous n'en parlerez plus comme d'une chose si simple et innocente.

desertdweller


Ecrit le 30 sept. 2004 02:45

Message par desertdweller »

Je ne veux pas etre offensif, mais je suis oblige de te traiter d'ignorant. Aussi longtemps que tu restera dans ton Quebec tu sera incapable de porter un jugement autrement qu'en te basant sur des concepts theorique

L'idee que les pays pauvres ont des grandes familles parce qu'ils ne sont pas egocentriques est tout simplement a cote de la plaque.

Dans un environement rural, les enfants c'est un actif. Plus de bras pour travailler la terre. Dans un environment urbain c'est un passif. Des bouches a nourrir qui ne peuvent pas etre productives. Or si tu suis les actualites tu verras qu'on va vers des megalopoles et les campagnes sont desertees.
Le contraceptif a prouve sa valeur dans des pays comme les Indes ou il a mis un frein a une demographie galopante. Les Hindous n'ont pas de problemes religieux avec la pilule.

Si tu te donnais la peine de te rensigner a pripos des avortements dans les pays ou la pilule est disponible, tu serais etonne des resultats.
La fille qui a peur de demander l'autorisation a sa mere pour avoir la pilule, tu as entendu parler? La fille qui n'est pas prete lors de son premiere rendez vous. Celle qui est violee, celle qui trop bu.
La femme qui utilise mal son pessaire, le preservatif qui brise, les relations sexuelles "juste au bord", les femmes qui ne peuvent pas prendre la pilule pour problemes de sante.
Tu te figure que ces femmes qui tombent enceinte l'ont fait consciement.

Quand quelqu'un a faim on lui donne a manger, on ne lui fait pas la morale. Il faut tout d'abord parrer au plus presse.
Aux Phillipines, la population est de 80 M. Si on ne fait rien, en 2050 elle sera de 160 M.
Deja 80 M est de loin superieur a ce que le pays peut absorber. 50% de la popuation vit sous le seuil de pauvrete absolue.
Ton idee de les rendre riche est tout simplement ridicule. A supposer que ce soit possible, ca va prendre des investissement immence et au moins 10 a 20 ans. D'ici la le mal sera fait.
Le gouvernement n'a pas les moyens de payer pour les contraceptifs et Georges Bush a coupe les budjets pour des raisons religieuses.
Ce qui me revolte, c'est que des gens qui comme toi ont le ventre plein, un toit au dessus de leur tete et la carte soleil pour les bobos, se donnent le droit de juger cex qui n'ont rien a bouffer, un toit en tole ondulee rouillee au dessus de leur tete et doivent payer de leur poche le docteur quand ils sont malades.

sun


Messages : 37
Enregistré le : 05 août 2004 04:07

Ecrit le 30 sept. 2004 02:54

Message par sun »

Cher LumendeLumine ,

Tu as tendance a tout mélanger ,on parle de contraception...
Et non de viol ou je ne sais quoi.

Et de plus ton raisonnement à propos des mentalités des pays pauvres ,ne tient pas ,car ces pays justement n'adoptent pas la contraception dans leurs moeurs.
ET c'est ça justement le problème .ET tout ceci pour des raisons religieuses et culturels dans la plupart des cas.

D'abord tu dis toi même que cela peut régler le problème des naissances non désirées ,c'est déjà pas mal non? et quand dit la religion?

D'autres parts ,on doit tenir compte des statistiques démographique et des répercussions qu'on l'effet des naissances sur un pays à un certain revenu.
Auparavant les choses étaient assez équilibrés car il y avait une forte natalité et également une forte mortalité.
Mais nous vivons dans une époque où nous mourons moins ,on a un espèrance de vie bien meilleure qu'avant.Les paramètres ont changés.

C'est pourquoi ,nous devons tenir compte de ceci,d'ailleur je t'invite à lire Abraham maslow (DD te la même suggérer) ,ou henderson qui ont eu un impact sérieux ,sur ce qu'on appelle les besoins de l'homme.En effet car si ces besoins ne sont pas satisfait il en découle la violence ,le meurtre ,le viol dont tu parles et bien d'autres choses.Alors si pour un revenu ,des ressources donnés ,le taux de natalité augmentent plus que le taux de mortalité,qu'estce qui va se passer ?surtout quand ces mêmes gens voit à au cinéma,à la télé et les publicités le monde en rose( mondialisation,capitalisme) ?

la pauvreté d'un pays donné se distingue par des paramètres comme la criminalité,la natalité,la morbidité,PIB... et tout cela est inclu dans l'étude de ces phénomènes ,la démographie.

Et puis une simple observation te montre ,que là où il y a une forte pauvreté ,il y a une forte natalité et inversement.Donc les naissances ont un effet sur les besoins de l'homme.
Tu peux donner des raisons morales ,certes.
Mais scientifiquement c'est prouvé ,la démographie et le planning familiale(contraception et autres) ont fait ses preuves,c'est indéniable.

Si tu donnes,des raisons d'éthiques on peut en discuter .mais scientifiquement je ne crois pas que tu puisses tenir longtemps.Il te suffit juste de surfer sur internet et tu verras bien de quoi je parle.

Maintenant ;c'est clair que la mondialisation ,le capitalisme ne favorise pas l'affaire.
mais là où il ya forte natalité,il ya la pauvreté c'est indéniable.Les chiffres parlent et ne pas tenir compte de ceci est simplement de l'aveuglement.Mais ce qui est plus grave ,c'est que beaucoup de gens meurent du sida ou de maladies vénériennes dans ces pays ,et c'est vrai que l'impact de la religion (Islam, Catholicisme) a sa part dans tout ça .

Je ne voudrais pas soulever un autre problème ici,mais il se pourrait que les occidentaux laisse consciemment ou insidieusement l'Afrique mourir de sida ,afin que l'équilibre démographique du monde se porte mieux....C'est à voir.


La chine a réussi par des moyens souvent pas très élogieux a réguler ses naissances et maintenant ,elle se porte mieux.On va dire même très bien.
c'est indéniable ....Lumine.

Par contre ,nous devons pas procéder comme les chinois ,mais changer les mentalités surtout du point de vue religieux ,car tout ceci est très culturels....
SUN = Sommes UN=SOON=NOOS=NOUS

"NOUS SOMMES UN" !!!

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 03 oct. 2004 18:44

Message par LumendeLumine »

Voici ce que l'Église catholique a à dire sur ce sujet, dans sa doctrine officielle:

2361 " La sexualité, par laquelle l’homme et la femme se donnent l’un à l’autre par les actes propres et exclusifs des époux, n’est pas quelque chose de purement biologique, mais concerne la personne humaine dans ce qu’elle a de plus intime. Elle ne se réalise de façon véritablement humaine que si elle est partie intégrante de l’amour dans lequel l’homme et la femme s’engagent entièrement l’un vis-à-vis de l’autre jusqu’à la mort "

2363 Par l’union des époux se réalise la double fin du mariage : le bien des époux eux-mêmes et la transmission de la vie. On ne peut séparer ces deux significations ou valeurs du mariage sans altérer la vie spirituelle du couple ni compromettre les biens du mariage et l’avenir de la famille.

Lorsqu’il s’agit de mettre en accord l’amour conjugal avec la transmission responsable de la vie, la moralité du comportement ne dépend pas de la seule sincérité de l’intention et de la seule appréciation des motifs ; mais elle doit être déterminée selon des critères objectifs, tirés de la nature même de la personne et de ses actes, critères qui respectent, dans un contexte d’amour véritable, la signification totale d’une donation réciproque et d’une procréation à la mesure de l’homme ; chose impossible si la vertu de chasteté conjugale n’est pas pratiquée d’un cœur loyal (GS 51, § 3).

... est intrinsèquement mauvaise " toute action qui, soit en prévision de l’acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation

Au langage qui exprime naturellement la donation réciproque et totale des époux, la contraception oppose un langage objectivement contradictoire selon lequel il ne s’agit plus de se donner totalement l’un à l’autre. Il en découle non seulement le refus positif de l’ouverture à la vie, mais aussi une falsification de la vérité interne de l’amour conjugal, appelé à être un don de la personne tout entière. Cette différence anthropologique et morale entre la contraception et le recours aux rythmes périodiques implique deux conceptions de la personne et de la sexualité humaine irréductibles l’une à l’autre (FC 32).

2372 L’Etat est responsable du bien-être des citoyens. A ce titre, il est légitime qu’il intervienne pour orienter la croissance de la population. (...) Dans ce domaine il ne possède pas l’autorité d’intervenir par des moyens contraires à la loi morale.


Sun a écrit :Mais nous vivons dans une époque où nous mourons moins

:lol:

Nous vivons surtout à une époque où nous disposons de moyens très drastiques pour "répondre à nos problèmes", et ils apparaissent souvent comme miraculeux, mais souvent après usage, traîtres. Ainsi des antibiotiques, des ogms, de l'énergie nucléaire, et je préfère rester sur mes gardes quant à la pilule, surtout vu la position de l'Église.

sun


Messages : 37
Enregistré le : 05 août 2004 04:07

Ecrit le 04 oct. 2004 02:40

Message par sun »

Salut LumendeLumine !


Je me doutais bien que l'église catholique est contre la contraception.
Car d'après ce que je viens de lire ,on dirait que du point de vue religieux l'acte amoureux a pour but la procréation ,c'est ça?

ET là ,je tiens à dire que je ne vais pas dans ce sens,je pense que l'acte amoureux est d'abord un plaisir avant d'être pour la procréation.
Et de cette différence découle toutes les idées inhérentes à ça.car si les catho pensent que l'acte amoureux a pour but la procréation alors la contraception empêche cette procréation donc n'est pas "bien".

Alors que ,je pense que si s'était là juste pour la procréation ,tu peux croire que beaucoup de gens se détournerai de cet acte :wink:

C'est le plaisir ,découlant de l'énergie sexuelle qui pousse à l'acte sexuel afin de pouvoir se reproduire.
Et de ce point de vue ,la contraception ne dérange pas .

tu sait Lumine, en réalité la contraception est la réponse à un système social qui ne tient pas ,qui est très individualiste et c'est pour cela que la contraception apporte on va dire un calmant.

Comme tu le disait ,la pauvreté est un problème très complexe, il vient de notre système social qui est très individualiste.
C'est ça qu'il faut revoir ,en passant par l'éducation très profonde de nos enfants,les futurs citoyens de la société.
Mais ça ,il va falloir du temps .Pour l'instant tenons compte de l'impact qu'à la démographie sur les effets de la pauvreté...

En ce qui concerne les OGM,l'énergie nucléaire,antibiotique ... il n'y a rien de mauvais en soi dans ces pratiques ou remèdes ,c'est avant tout les raisons pour lesquelles ont fait ça et l'usage que l'on en fait.

Je pense que c'est dû à notre manque de maturité ,on a évolué "trop rapidement" dans le domaine scientifique ,technologique par rapport à notre conscience .

Imagine un enfant que tu met dans un avion portant une bombe atomique ,la suite des événements auront des allures apocalyptiques,tu n'en doute pas.

Nous ne sommes pas mûrs spirituellement ,c'est pour cela qu'on utilise mal ces outils .
la plupart du temps on l'utilise contre nous même ,inconsciemment et consciemment.

L'homme cherche Lumine, un jour il se rendra compte que le problème est bien plus loin ,mais pourtant plus simple...Mais entre temps il cherche à résoudre les problèmes.
Mais ce qui est dommage c'est qu'il tourne en rond ,cela vient du système éducatif et social .car on éduque nos enfants de la même manière que nos parents ,et les parents ne sont pas mûrs (car qu'est ce que l'expérience de la vie d'un être âgé de 20 ou 35 ans?) ainsi ,si on est dans l'erreur on reste dans l'erreur.

La religion a montré ses limites,car elle n'apporte aucune réponse ,elle sait seulement te dire de faire ceci ou de ne pas faire cela.
Et les gens face à la difficulté de la vie (qui est une conséquence de nos actions) se tournent petit à petit d'elle.

Tu as raison de te méfier de tout ça ,même moi d'ailleurs mais pour l'instant surtout en ce qui concerne la contraception ,il est important que nous en tenions compte .car ne pas le faire ,c'est encourager l'avortement et les effets de la misères.
SUN = Sommes UN=SOON=NOOS=NOUS

"NOUS SOMMES UN" !!!

desertdweller


Ecrit le 04 oct. 2004 04:02

Message par desertdweller »

2372 L’Etat est responsable du bien-être des citoyens. A ce titre, il est légitime qu’il intervienne pour orienter la croissance de la population. (...) Dans ce domaine il ne possède pas l’autorité d’intervenir par des moyens contraires à la loi morale.

Un excelent exemple de deraillement de l'Eglise, le genre de deraillement qui amene a des schismes.
Les etats ou la natalite est hors controle se doivent, pour le bien etre de sa population, de reagir pour la remettre sous controle.
Celui qui a ecrit ca etait confortablement assis dans un bureau du Vatican et non dans une cabanne au toit rouille avec dix moutards affames autour de lui.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 04 oct. 2004 18:10

Message par LumendeLumine »

desertdweller a écrit :
2372 L’Etat est responsable du bien-être des citoyens. A ce titre, il est légitime qu’il intervienne pour orienter la croissance de la population. (...) Dans ce domaine il ne possède pas l’autorité d’intervenir par des moyens contraires à la loi morale.

Un excelent exemple de deraillement de l'Eglise, le genre de deraillement qui amene a des schismes.
Les etats ou la natalite est hors controle se doivent, pour le bien etre de sa population, de reagir pour la remettre sous controle. Celui qui a ecrit ca etait confortablement assis dans un bureau du Vatican et non dans une cabanne au toit rouille avec dix moutards affames autour de lui.

...sans commentaire

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 04 oct. 2004 18:39

Message par LumendeLumine »

Cher Sun,

Si tu crois avoir compris que l'Église affirme que l'acte amoureux a pour but la procréation, c'est principalement à cause de tes préjugés. Sérieusement, si je fais table rase de tout ce que je connais et que je lis ce texte du catéchisme en toute objectivité, je ne vois pas comment je pourrais arriver à une telle conclusion.

Le texte dit très clairement: Par l’union des époux se réalise la double fin du mariage : le bien des époux eux-mêmes et la transmission de la vie. Les deux fins sont placées égales, à part entières, inséparables. L'une n'est pas considérée plus importante que l'autre: les fautes consistant à produire une nouvelle vie sans qu'il y a ait de communion et d'échange amoureux entre les partenaires (ie: fécondation artificielle, clonage) sont tout autant dénigrées que celles tendant à exclure la fécondité de la nature du rapport sexuel. (contraceptifs artificiels)

Sun a écrit :C'est le plaisir ,découlant de l'énergie sexuelle qui pousse à l'acte sexuel afin de pouvoir se reproduire.

C'est d'ailleurs ici toi-même qui affirme que le plaisir est ordonné à la procréation: il est là pour pousser les humains à procréer. Mais l'Église le voit aussi comme un bien en soit, qui ne doit pas cependant être séparé de sa fin.

La religion a montré ses limites,car elle n'apporte aucune réponse ,elle sait seulement te dire de faire ceci ou de ne pas faire cela.

Des réponses à quoi? Aux problèmes dans le monde? La religion en explique l'origine, éclaire les voies de salut pour l'homme, le guide sur le chemin de la sainteté. C'est de la sainteté de l'individu, son dévouement, sa bonne volonté, que découlera la sainteté de nos sociétés.

desertdweller


Ecrit le 05 oct. 2004 01:01

Message par desertdweller »

LumendeLumine a écrit :
desertdweller a écrit :
2372 L’Etat est responsable du bien-être des citoyens. A ce titre, il est légitime qu’il intervienne pour orienter la croissance de la population. (...) Dans ce domaine il ne possède pas l’autorité d’intervenir par des moyens contraires à la loi morale.

Un excelent exemple de deraillement de l'Eglise, le genre de deraillement qui amene a des schismes.
Les etats ou la natalite est hors controle se doivent, pour le bien etre de sa population, de reagir pour la remettre sous controle. Celui qui a ecrit ca etait confortablement assis dans un bureau du Vatican et non dans une cabanne au toit rouille avec dix moutards affames autour de lui.

...sans commentaire

C'est l'Eglise qui s'est arroge le droit de definir la loi morale et d'imposer cette loi sur des pays ou elle a de l'influence politique.
Il y a un monde entre l'avortement obligatoire style Chine et la pilule gratuite.

L'acte amoureux est inscrit dans notre nature humaine.
C'est un instinct de base et non un acte cosmique, theologique tel que l'Eglise essaye de lui associer. Les religions montheistes ont ete de tout temps terriblement mal a l'aise avec la sexualite. Pourtant l'instinct sexuel n'est pas different de l'instinct qui nous force a nous nourrir: meme besoin, meme plaisir, meme satisfaction. L'eglise essaye de dire qu'on ne peut pas manger juste par plaisir, qu'on ne peut manger qu'avec le but ultime de se nourrir.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 05 oct. 2004 18:06

Message par LumendeLumine »

desertdweller a écrit :L'acte amoureux est inscrit dans notre nature humaine.
C'est un instinct de base et non un acte cosmique

Ni l'un ni l'autre. L'acte amoureux est réellement la rencontre parfaite et intime entre deux êtres qui s'aiment profondément, duquel surgit la vie: comme l'homme est fait à l'image de Dieu, sa signification est bien plus que biologique. La vie humaine ne doit venir que d'un véritable amour, elle doit être don de Dieu, union de l'homme avec Dieu... La portée de la sexualité humaine transcendée par Dieu et l'Église est difficilement exprimable en quelques phrases, mais elle est sublime. Elle n'est pas quelque chose d'embarassant ou de honteux. La pulsion animale n'est que son moyen. Affirmer qu'elle n'est qu'un instinct animal, c'est réduire l'homme à sa réalité matérielle, c'est lui enlever au moins 50% de ce qu'il est réellement.
Ce que tu crois affirmer à son propos ne montre que tu n'as pas vraiment compris l'enseignement de l'Église sur la sexualité.
Ne pas manger pour le plaisir est une pratique de mortification qui n'a aucun rapport.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 05 oct. 2004 18:08

Message par LumendeLumine »

desertdweller a écrit :L'acte amoureux est inscrit dans notre nature humaine.
C'est un instinct de base et non un acte cosmique

Ni l'un ni l'autre. L'acte amoureux est réellement la rencontre parfaite et intime entre deux êtres qui s'aiment profondément, duquel surgit la vie: comme l'homme est fait à l'image de Dieu, sa signification est bien plus que biologique. La vie humaine ne doit venir que d'un véritable amour, elle doit être don de Dieu, union de l'homme avec Dieu... La portée de la sexualité humaine transcendée par Dieu et l'Église est difficilement exprimable en quelques phrases, mais elle est sublime. Elle n'est pas quelque chose d'embarassant ou de honteux. La pulsion animale n'est que son moyen. Affirmer qu'elle n'est qu'un instinct animal, c'est réduire l'homme à sa réalité matérielle, c'est lui enlever au moins 50% de ce qu'il est réellement.
Ce que tu crois affirmer à son propos ne montre que tu n'as pas vraiment compris l'enseignement de l'Église sur la sexualité.
Ne pas manger pour le plaisir est une pratique de mortification qui n'a aucun rapport.

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar du membre

Messages : 321
Enregistré le : 23 oct. 2003 17:08
Localisation : québec

Ecrit le 05 oct. 2004 18:17

Message par septour »

SALUT
L,ACTE AMOUREUX EST INSTINCTIF,MAIS L'HOMME EST LE SEUL A LE SUBLIMER(?)D'AILLEURS SI CET ACTE NE MENAIT PAS A L'EXTASE ,LE PRATIQUERIONS NOUS AVEC AUTANT DE FRENÉSIE?
S'IL EST VRAI QUE C'EST LE PLUS BEAU CADEAU DE DIEU APRES LA VIE,IL N'EN EST PAS MOINS UN ACTE "ANIMAL"OU LA PREMIERE PENSÉE EST POUR LE PLAISIR,LOIN DERRIERE VIENT LE CADEAU DE LA VIE A UN AUTRE ETRE HUMAIN. :D SEPTOUR

desertdweller


Ecrit le 06 oct. 2004 00:57

Message par desertdweller »

LumendeLumine a écrit :
desertdweller a écrit :L'acte amoureux est inscrit dans notre nature humaine.
C'est un instinct de base et non un acte cosmique

Ni l'un ni l'autre. L'acte amoureux est réellement la rencontre parfaite et intime entre deux êtres qui s'aiment profondément, duquel surgit la vie: comme l'homme est fait à l'image de Dieu, sa signification est bien plus que biologique. La vie humaine ne doit venir que d'un véritable amour, elle doit être don de Dieu, union de l'homme avec Dieu... La portée de la sexualité humaine transcendée par Dieu et l'Église est difficilement exprimable en quelques phrases, mais elle est sublime. Elle n'est pas quelque chose d'embarassant ou de honteux. La pulsion animale n'est que son moyen. Affirmer qu'elle n'est qu'un instinct animal, c'est réduire l'homme à sa réalité matérielle, c'est lui enlever au moins 50% de ce qu'il est réellement.
Ce que tu crois affirmer à son propos ne montre que tu n'as pas vraiment compris l'enseignement de l'Église sur la sexualité.
Ne pas manger pour le plaisir est une pratique de mortification qui n'a aucun rapport.

Si tu avais raison, on trouverais cette "sublimation" en dehors des religions monotheistes, ce qui n'est pas le cas. Faire entrer l'interpretation de l'Eglise, c'est une manoeuvre maladroite pour ecarter la caractere humain de la sexualite.
Il n'y a pas si longtemps, la femme n'avait pas d'ame, dixit l'eglise, le plaisir sexuel etait diabolique, dixit l'Eglise, etc, etc. Maintenant l'Eglise est obligee d'accepter le cote ludique et generateur de plaisir de l'acte sexuel. L'eglise est obligee a contre coeur qu'une femme connaisse l'orgasme. Il a fallu Simone de Beauvoir, Masters and Johnson et toute une serie de scientifiques, sexologues et philosophes pour forcer l'Eglise a accepter une realite.
Juste pour ton information, dans les annees 60, "Le deuxieme Sexe" etait a l'index et la femme devait confesser son plaisir comme un peche. Ca t'epatte hein?
Tu devrais lire certains "manuels de la jeune fille chretienne" qui etaient publies a cette epoque. C'etait pas le Kama Soutra, mais alors pas du tout.
L'Eglise avec son discours esaye de reprendre le controle.

En ce qui concerne la nouriture, tu deforme ce que j'ai ecrit.
L'eglise essaye de dire qu'on ne peut pas manger juste par plaisir, qu'on ne peut manger qu'avec le but ultime de se nourrir.

Manger un gateau, juste par plaisir, sans aucune idee de se nourir et faire l'amour sans aucune idee de procreer, c'est la meme chose.
Un etre humain qui est oblige a la solitude et qui se masturbe en regardant des films porno ou paye une putain n'est pas un animal comme l'eglise essaye de le faire croire. Il n'y a rien de "sublime" a se masturber ou baiser une putte, et pourtant c'est la finalement la meme chose qu'un couple regulier.

desertdweller


Ecrit le 06 oct. 2004 04:37

Message par desertdweller »

J'ai fait un peu de recherche en dehors des religions monotheistes concernant l'aspect cosmique de l'acte sexuel.
J'ai trouve dans l'Hindouisme cette dimension cosmique, mais elle n'est pas associee avec la procreation, mais avec l'union entre le mental ou la pensee (Shiva) et la nature (Parvati). Ce n'est qu'incidement que la nature donne naissance a la conscience (Ganesha), mais Shiva n'a aucune responsabilite dans la creation. Elle est le fait de la nature uniquement.
L'acte cosmique, sexuel entre Shiva et Parvati est symbolise par le shiva linga, un des grands symbole religieux de l'Hindouisme.
[img]http://web.tri-isys.com/dessertdweller/linga1.gif[/img]
Tel qu'on le trouve dans tous les bazards aux Indes
[img]http://web.tri-isys.com/dessertdweller/shivalinga.jpg[/img]
Le shiva Linga est la representation du penis (Linga) de Shiva dans le vagin (Yoni) de Parvati, reuni cette une union cosmique et eternelle de la nature avec du mental
Avant que tu ne commence a critiquer, sache que l'hindouisme de base n'est pas la panoplie de dieux bizares. L'hindouisme de base est une definition du cosmos et de la relation entre l'homme et le cosmos ou chaque concepts a pris une forme.

LumendeLumine


Messages : 426
Enregistré le : 18 sept. 2004 12:35
Localisation : Montréal, Québec

Ecrit le 06 oct. 2004 16:59

Message par LumendeLumine »

Cher DD,

Tu dis:
Il n'y a pas si longtemps, la femme n'avait pas d'ame, dixit l'eglise

Sornettes et balivernes. La légende est partie du Concile de Mâcon en 585, qui s'est demandé s'il fallait appeler l'homme "vir" ou "homo", vir excluant la femme. Il en a conclu qu'il fallait l'appeler homo. Une mauvaise interprétation peut laisser croire que dans les siècles précédents, on ne considérait pas la femme comme faisant partie de la race humaine, donc qu'elle était dénuée d'âme. Une telle affirmation est ridicule: on vénérait déjà les Saintes de ce temps et la Sainte Vierge: vénérait-on des êtres sans âme?
Il est dit dans la genèse: Dieu créa l'homme à son image, (terme générique), homme (mâle) et femme (femelle) il les créas. L'Homme est homme ET femme.

le plaisir sexuel etait diabolique

Que la femme devait confesser son plaisir, je savais, merci. L'homme aussi d'ailleurs. Maintenant il faut comprendre que cette mentalité n'était pas le fait de l'Église en particulier mais plutôt de l'époque, et il est déplorable que l'Église ait tenu un discours si faible, et qu'elle s'y soit si peu opposée. Elle ne doit pas reccommencer. Elle ne doit pas fléchir sous l'influence changeant du temps et des époques. Elle doit, au XXIième, tenir un message clair et sans faiblesse, sans fausse tolérance. Elle ne doit pas s' "adapter" à notre temps.

Les gens comme toi au 19ième étaient des puritains. Ils ont gagné leur petite bataille contre l'Église. Le résultat fut déplorable, comme tu l'as si éloquemment exposé. De nos jours, la tendance est à l'inverse, réactionnaire, comme d'habitude: à trop d'interdits, on propose un libéralisme effarant. Si l'Église cède, les gens seront contents pour quelques années, puis on se rendra compte de l'énormité de l'erreur, et dans 100 ans, on reviendra, réactionnaires, à un puritanisme inhumain. Et ainsi d'époque en époque, si l'Église s'adaptait aux courants de pensées, son message changerait sans cesse, d'une extrême à l'autre, d'une hérésie à l'autre, et perdrait toute sa valeur.

C'est la société qui a toujours eu du mal avec le plaisir sexuel féminin, et l'Église a toujours été plutôt modérée dans ce domaine, allant souvent À L'ENCONTRE des tendances de son époque quand celle-ci était trop "puritaine", ou à l'inverse quand celle-ci, comme de nos jours, est trop "libérale". Les interprétations changent, les mentalités changent, mais les fondements restent les mêmes: il est vrai que beaucoup de progrès a été fait avec Vatican II.

L'Église avec son discours essaye de reprendre le contrôle? Tu crois vraiment qu'en s'affirmer contre tout le monde, contre l'avortement et la contraception, l'Église essaye de reprendre le contrôle? L'Église n'agit pas pour sa popularité tu sais, et ça c'est un fait évident si on regarde toutes les critiques adressées contre elle, comme les tiennes d'ailleurs. L'Église essaye d'annoncer la vérité, peu importe qu'on soit d'accord ou non.

Un etre humain qui est oblige a la solitude et qui se masturbe en regardant des films porno ou paye une putain n'est pas un animal comme l'eglise essaye de le faire croire. Il n'y a rien de "sublime" a se masturber ou baiser une putte, et pourtant c'est la finalement la meme chose qu'un couple regulier.

Un être humain qui, pour combler le manque que lui cause la solitude, se complait dans ces illusions que sont la porno et toute cette merde, a des problèmes, c'est tout, on peut l'aider. Ça a beau être "naturel", tout ce qui est naturel n'est pas bien. Ainsi, il est tout à fait naturel d'attraper la grippe. Les catastrophes naturelles sont naturelles, mais on ne les loue pas pour autant. Il est naturel de ne pas savoir jouer du piano, ça s'apprend. Il est naturel d'avoir tendance à se masturber quand on est forcé à la solitude, mais ce n'est pas un bien, c'est quelque chose contre quoi on doit lutter.

C'est "finalement la même chose qu'un couple régulier"? C'est nier à l'humain sa capacité d'aimer! C'est réduire cet aspect de lui-même qui le pousse à se donner vraiment à son seul aspect matériel... Tu crois avoir une âme ou pas? Avoir des rapports sexuels qu'on a achetés, ça n'a rien à voir avec le don mutuel gratifiant d'où surgit la vie que Dieu a désiré pour l'homme. Je ne vois pas comment tu peux mettre les deux l'un à côté de l'autre sans avoir envie de vomir...

Je ne crois qu'en Jésus-Christ. Si les Hindous ont une autre vision, tant mieux pour eux. Enfin tu vois au moins qu'eux aussi ont une vision assez "sublimée" de la relation sexuelle, qu'ils ne la voient pas non plus comme une formalité animale comme manger... Ils n'ont pas de Dieu-gâteau :lol:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Majestic-12 [Bot] et 1 invité